Anna Konkle : «Il y a en moi des choses tristes et amusantes »

by Hervé Tropéa September 23, 2020
Actres Anna Konkle

paul archuleta/getty images

Devenue célèbre grâce à Pen15, Anna Konkle nous parle du succès de ce feuilleton qui ne laisse pas le public indifférent.

Comment décrivez-vous la saison 2 de Pen15 ?

C’est une série qui continue de parler de la vie d’adolescentes mais qui va évoluer dans le monde adulte. Je crois que cette nouvelle saison est marquée avant tout par cette évolution, par une sorte de croissance interne. On va parler de sexualité mais aussi de santé mentale. C’est donc une saison qui va être marquée par certains changements et qui va traiter de nombreux différents sujets.

Pourquoi avez-vous décidé d’incorporer dans la série l’histoire du divorce de vos parents ?

Le divorce de mes parents a eu de grosses conséquences dans ma vie. Leur séparation a eu une véritable signification dans mes choix, dans mes décisions aussi bien sur le plan professionnel que sur le plan privé. J’étais tellement consciente de tout ce qui se passait à la maison. En grandissant comme fille unique, j’ai été baignée rapidement avec les problèmes de mes parents et donc avec des problèmes d’adulte pour le bon et le mauvais.

Votre personnage dans la série représente-t-il réellement la personne que vous étiez adolescente ?

Oui, plus que jamais. Les parents veulent le bien-être de leurs enfants mais leurs enfants souhaitent aussi la même chose pour leurs parents. Comme mon personnage, j’ai dû me comporter de manière plus adulte que les enfants de mon âge. J’ai toujours essayé de tourner à la dérision certaines choses dans ma vie car mes parents prenaient souvent des décisions un peu folles comme par exemple de continuer à vivre ensemble pendant plusieurs années après leur séparation. Comme Pen15, il y a en moi beaucoup de choses tristes et amusantes.

Comment se déroule votre duo avec Maya Erskine ?

Nous avons beaucoup évolué ensemble depuis nos débuts dans des séries Web lorsque nous avions une vingtaine d’années. Nous avons traversé tellement de choses ensemble. Elle est ma meilleure amie et certainement plus encore. Je pense qu’elle est devenue en quelque sorte ma sœur. Nous passons tellement de temps ensemble…plus de 15 heures par jour ! Je passe plus de temps avec elle qu’avec n’importe quelle autre personne. Je crois qu’elle me connait mieux que n’importe quelle autre personne et pourtant nous avons connu une enfance totalement différente. Nous sommes tellement différentes sur le plan culturel et, malgré tout, nous sommes unies plus que jamais.

Comment vivez-vous le succès de cette série ?

Évidemment, c’est quelque chose qui n’était pas du tout planifiée. Je dois cependant vous dire que ce qui me touche le plus est le nombre incroyable de commentaires positifs que je reçois des fans mais aussi des gens qui ont regardé un ou deux épisodes. J’aime le fait que des gens de notre génération ou plus vieille ou plus jeune s’identifient aujourd’hui à nos personnages dans la série. Pen15 est une sorte de soulagement pour les personnes qui se sentent différentes des autres sans avoir honte. Je suis fière d’avoir pris un certain risque et d’avoir cru dans l’excentricité de ce feuilleton.