Daniel Bruhl: «Être réalisateur est un profond désir»

by Henry Arnaud August 6, 2020
Actor Daniel Brühl

Thomas Niedermueller/Getty Images

Twice nominated for a Golden Globe, Daniel Brühl just wrapped his first movie as a director. He can also be seen in the second season of The Alienist: Angel of Darkness. And soon on Disney+ for The Falcon and the Winter Soldier.

Daniel Bruhl est un artiste aux multiples talents. Deux fois nominé aux Golden Globes comme comédien, il vient de terminer le tournage de son premier film en tant que metteur en scène. Actuellement dans la seconde saison de The Alienist: Angel of Darkness. Il sera aussi en 2021 sur Disney+ dans la série The Falcon and the Winter Soldier.

Vous venez de faire vos débuts de réalisateur. Est-ce une évolution naturelle dans votre carrière?

Être réalisateur est un profond désir. Oui et j'ai eu beaucoup de chance car cela fait des années que je désire me lancer dans la mise en scène et que je prépare ce projet. J'ai réalisé mais aussi écrit et co-financé Next Door. Nous avons démarré les répétitions juste avant que le confinement ne soit imposé en Allemagne à cause du virus et j'ai vraiment eu peur de tout perdre. Je craignais que mon premier long métrage ne tombe à l'eau en raison de ce retard mais nous avons réussi à filmer toutes les scènes rapidement dès la reprise fin mai et j'ai fini la production le 16 juin dernier qui était le jour de mon anniversaire. C'était un sacré beau cadeau pour mes 42 ans.

Que peut-on dire de Next Door?

C'est une comédie noire et une histoire très berlinoise qui se déroule entre voisins de l'Est et l'Ouest de la ville. L'intrigue est actuelle car elle montre l'évolution de la société et la modernisation qui n'a pas toujours du bon. La gentrification de Berlin Est par exemple, qui pousse les prix à la hausse, est une réalité dans ma ville comme dans beaucoup de métropoles du monde. Que l'on soit à Paris, Londres ou New-York, on sait que la rénovation des quartiers populaires entraîne l'exode des gens les plus modestes.

Quand pourra t-on voir votre première réalisation?

Je suis fier d'avoir été nominé à deux reprises pour un Golden Globe comme comédien. Laissez moi le temps de m'assurer que je suis fier de ma première mise en scène et ensuite je me ferais un plaisir d'organiser les premières projections de mon film (NDLR : Daniel fait un clin d’œil). C'est la première fois que je suis le capitaine du bateau. Je suis en pleine période de montage et je n'avais jamais été dans cette position auparavant de pouvoir prendre des décisions primordiales pour la réussite d'un projet cinématographique.

On vous attend aussi bientôt sur Disney+ dans la série Marvel de super-héros The Falcon and the Winter Soldier avec Sebastian Stan et Emily VanCamp...

C'est capital pour moi de diversifier ma carrière. Aller d'un film indépendant à un blockbuster comme Captain America, c'est ce que j'aime car un acteur doit savoir tout faire et s'adapter d'un rôle à l'autre. Malheureusement le virus a obligé les studios Marvel a interrompre le tournage de The Falcon and the Winter Soldier avant la fin de la première saison mais je suis optimiste que nous pourrons reprendre et terminer avant décembre.

La seconde saison de The Alienist réalise des audiences encore plus forte que la première. Prêt pour une saison 3?

J'étais en vacances en Bretagne lorsqu'on m'a annoncé le renouvellement de la série pour The Alienist: Angel of Darkness. Même si l'intrigue se déroule à New-York à la fin du XIXème siècle, il y a quelque chose de très actuel, notamment avec le personnage de Sara qui devient détective privée. L'univers est très riche et chaque saison démarre par une nouvelle enquête. Si l'on m'appelle demain pour me demander de reprendre le rôle de Laszlo Kreizler dans une saison 3, je dirais oui de suite.