Ethan Hawke : « En prenant de l’âge, je veux me rendre utile »

by Hervé Tropéa September 8, 2020
Actor Ethan Hawke, Golden Globe nominee

armando gallo/hfpa

C’est à son tour de céder aux sirènes du petit écran. Après une carrière au cinéma bien remplie, Ethan Hawke a décidé de s’investir dans la télévision et plus particulièrement dans l’adaptation en mini-série du livre The Good Lord Bird qui retrace les aventures de l’abolitionniste John Brown dans sa lutte contre l’esclavagisme.

Pourquoi avez-vous été aussi captivé par l’ouvrage The Good Lord Bird de James McBride ?

J’ai trouvé la manière de James McBride vraiment intéressante pour aborder certains sujets comme l’esclavagisme ou le racisme dans sa globalité. McBride a réussi avec sa nouvelle à nous faire rire et à sortir une certaine lumière au sujet de thèmes qui sont pourtant les plus cruels, les plus horribles et qui continuent de hanter la société américaine. Il a réussi à utiliser tellement d’humour et d’amour pour raconter son histoire que c’est devenu presque amusant de parler de sujets qui sont d’habitude si pénibles à aborder.

Mais pourquoi est-ce que c’était si important pour vous de raconter cette histoire ?

Vous savez, lorsque vous êtes né dans ce pays, les droits civiques et les droits des individus en général sont quelque chose de primordial dans les esprits de chacun de nous. En prenant de l’âge, je veux me rendre utile !  Je m’aperçois que j’ai de plus en plus besoin de raconter des histoires qui me tiennent à cœur et surtout qui ont un vrai sens et une certaine utilité. Je me rends compte que j’éprouve ce genre de sentiment de plus en plus et c’est la raison pour laquelle je suis aujourd’hui un peu sélectif dans mes choix professionnels. 

Est-ce que vous comprenez pourquoi il est tellement difficile encore aujourd’hui de parler de sujets comme le racisme, l’esclavage…

C’est en effet extrêmement difficile de parler de ces sujets avec les gens. Je suis pourtant persuadé que s’il y avait plus d’aisance et de faciliter à converser sur ce thème, la situation dans notre pays serait vraiment meilleure. Je pense qu’il est important de construire un débat et de ne pas avoir peur de revenir sur notre passé, sur notre histoire même si elle est extrêmement trouble. Quand j’ai terminé de lire The Good Lord Bird, j’ai tellement aimé cet ouvrage que je voulais en parler au monde entier ! Je crois que c’est une attitude saine de vouloir parler de ces sujets-là.

Parlez-nous de votre personnage, le Capitaine John Brown…

C’est un personnage vraiment particulier qui ne ressemble à aucun autre. John Brown était un Chrétien qui voulait et croyait tellement dans l’égalité et l’équité entre les humains qu’il était prêt pour cela à détruire le pays afin de le reconstruire d’une meilleure manière. Il a tiré le premier coup de feu durant la guerre civile car il savait que la fondation de ce pays était mauvaise. C’est une philosophie difficile et dangereuse mais tellement courageuse. Malcolm X avait une photo de John Brown sur son bureau car c’est un homme qui a vraiment osé se battre pour faire respecter ses convictions et apporter un monde meilleur. Je suis vraiment heureux d’avoir pu créer cette mini-série sur cet homme hors du commun.