Holliday Grainger:«Je pense avoir les qualités pour devenir détective»

by Hervé Tropéa July 14, 2020
Actress Holliday Grainger

john phillips/getty images

Connue pour ses rôles dans Cinderella, My Cousin Rachel ou encore The Finest Hours, Holliday Grainger se retrouve à présent propulsée comme vedette incontournable d’une mini-série grâce à The Capture. Toujours en confinement en Angleterre, l’actrice britannique nous révèle pourquoi elle tenait à tout prix participer à ce projet.

On dit que vous avez insisté pour participer à ce projet. Pour quelles raisons? 

J’ai trouvé cette histoire de détective vraiment intéressante et j’ai toujours beaucoup aimé les séries policières et les sortes de thrillers. Je suis une grande admiratrice de feuilletons comme The Killing ou encore The Bridge. Je trouvais également passionnant ce mélange d’actions et cela m’a fait penser par exemple aux aventures de Bourne et à tous ces shows qui traitent de sujets comme les systèmes de sécurité et de surveillance. Quand j’ai pris connaissance de cette mini-série, j’étais impatiente de découvrir la fin de l’histoire de The Capture donc c’est toujours bon signe avant de commencer un projet.

Comment avez-vous décroché le rôle de "Rachel Carey" ?

Tout simplement en passant une audition et, plus je lisais les pages du scénario, et plus j’avais envie de décrocher ce rôle. Au départ, j’ai pu lire seulement les trois premiers épisodes et je n’avais absolument aucune idée de ce que les scénaristes et producteurs étaient en train de réserver aux téléspectateurs. Je n’arrêtais pas de me demander ce qui pouvait se passer à la page suivante. J’ai donc fait preuve de ténacité et d’engouement pour montrer à quel point je voulais interpréter ce personnage.

Est-ce que vous lui ressemblez ?

J’aimerais bien lui ressembler car c’est un personnage qui me plait beaucoup. Rachel n’est pas une personne qui veut à tout prix plaire aux gens. C’est une femme qui n’essaie pas de faire des concessions pour essayer de se faire accepter par les autres. Elle est ambitieuse et elle n’a aucune honte de l’être. Elle est tout à fait consciente de se trouver dans un monde dominé par les hommes et cela ne la gêne absolument pas.

Pourriez-vous être une bonne détective dans la vie ?

Oui, je crois comme n’importe quelle autre personne. Je pense avoir les qualités pour devenir détective ! (elle rit) Je crois que c’est quelque chose qui m’intéresserait vraiment. J’ai pu visiter plusieurs commissariats et j’ai trouvé fascinant ces lieux d’enquêtes et d’investigations. J’ai pu avoir accès à certains documents d’archives et je peux vous dire que c’est quelque chose qui est pour moi vraiment passionnant. J’aime ce jeu de devinettes et d’indices. En étudiant certains cas, j’espérais d’ailleurs être capable de résoudre certains meurtres mais ce ne fut pas le cas. (elle rit)

Cette mini-série est une nouvelle fois la preuve qu’il existe bel et bien des programmes où les femmes sont à l’honneur. Avez-vous l’impression qu’il y a un réel progrès dans ce domaine ?

Oui et je pense que nous assistons d’ailleurs de plus en plus à ce genre de phénomène surtout pour les séries policières. Je crois que le public apprécie de voir une femme à la tête d’une enquête et qui puisse surtout prendre des décisions. Je trouve que les programmes où les femmes jouent le rôle de détective sont vraiment de plus en plus intéressants car j’ai le sentiment qu’il se forme alors une sorte de mystère et d’ambiguïté. J’ai l’impression que lorsqu’une femme joue un rôle principal dans une série policière, elle réussit toujours à apporter un certain suspense qui permet de tenir le téléspectateur en haleine jusqu’au dénouement de l'intrigue.