Jai Courtney: «J'adorerais incarner un cow-boy»

by Henry Arnaud July 28, 2020
Actor Jai Courtney

Andreas Rentz/Getty Images

Even if he's done theater in Australia, the 34-year-old actor is mostly known for his action roles in blockbusters such as the Divergent saga or Suicide Squad from DC Comics. Jai Courtney plays a warden in the miniseries Stateless which follows life inside a migrant camp in Australia. His character is torn between his work, his conscience, and his family life.

L'australien de 34 ans est dans la mini-série Stateless sur Netflix qui suit la vie dans un centre de migrants illégaux en Australie. Habitué aux rôles d'action dans la saga Divergente ou Suicide Squad, Jai Courtney incarne un gardien déchiré entre son travail, sa conscience et sa vie de famille.

Vous incarnez le gardien d'un camp de réfugié dans Stateless. Quelle a été votre préparation pour ce rôle?

Je me suis préparé en regardant d'excellents documentaires qui suivent le quotidien d'employés d'institutions que cela soit des prisons, des hôpitaux ou des centres de rétention de migrants. C'est terrible de voir comme ils sont affectés par leurs jobs au quotidien et cela peut amener vers l'alcoolisme, la dépression, la drogue ou les violences domestiques. En arrivant sur les lieux du tournage en Australie, j'ai pu rencontrer d'anciens gardes qui ont fait le job que j'incarne dans Stateless. Leurs témoignages m'ont ouvert les yeux sur la situation. Ils ne sont pas naïfs et savent ce qu'ils font mais ils sont souvent eux aussi prisonniers d'un système. S'ils veulent conserver leurs emplois et nourrir leurs familles, ils doivent suivre les règles. Dans cette crise migratoire, il n'y a que des perdants. La force de Stateless est de montrer justement la complicité de la situation migratoire.

De Terminator aux films de la saga Divergente en passant par la série Spartacus ou encore A Good Day to Die Hard, quel est le secret de votre diversité?

J'essaye autant que possible d'être là où l'on ne m'attend pas. On m'a souvent vu dans des films d'actions américains et j'adore ces énormes machines avec des effets spéciaux. Mais cela fait du bien de jouer aussi dans des rôles qui dégagent davantage d'émotions comme celui du gardien dans Stateless justement. Vivre à Los Angeles depuis 7 ans m'a aussi permis de travailler avec des stars que j'admire comme Arnold Schwarzenegger par exemple.

Qu'est-ce qui manque comme style de rôle dans votre carrière?

J'adorerais incarner un cow-boy et j'espère bien qu'on me proposera cela un jour prochain (rires).

Vous reprenez votre rôle de Captain Boomerang dans The Suicide Squad. Que peut-on attendre de ce second film ?

Beaucoup d'humour. James Gunn apporte son énergie et son approche très spécifique à ce film. C'était intéressant de développer ce personnage avec David Ayer avant le tournage du premier et de voir l'évolution de Captain Boomerang dans cette suite avec un autre réalisateur. J'ai la chance de pouvoir alterner entre des projets comme Stateless et des grosses productions hollywoodiennes comme The Suicide Squad. Cela me permet de varier mon approche du septième art.

Que peut-on révéler de l'intrigue de cette suite?

Il est trop tôt pour en parler mais sachez que l'on va découvrir de nouveaux personnages et de nouveaux méchants, issus de l'univers des DC Comics. Je n'en dirais pas davantage.