Joshua Caleb Johnson: "Nous devons tous être égaux"

by Hervé Tropéa September 29, 2020
Actor Joshua Caleb Johnson

david livingston/getty images

Âgé seulement de quinze ans, Joshua Caleb Johnson se retrouve brutalement propulsé sous les feux des projecteurs depuis qu’il a tourné dans The Good Lord Bird aux côtés d’Ethan Hawke. Après avoir fait de brèves apparitions dans des feuilletons, Joshua Caleb Johnson sort de l’ombre et nous raconte son incroyable aventure dans cette nouvelle mini-série de Showtime.

Comment s’est déroulé le tournage avec Ethan Hawke ?

Le tournage s’est passé merveilleusement bien car il s’est créé une incroyable amitié entre nous. Au fil des jours, il s’est tissé une sorte de relation de grand-frère ou d’oncle voire même de père que je n’ai pas eu. Il n’a jamais arrêté de me stimuler et surtout il n’a jamais perdu son optimisme. Pour créer cette sorte de complicité entre nous, Ethan n’a pas hésité à m’inviter plusieurs fois à dîner et à répéter à de nombreuses reprises des scènes entre nous afin de donner le meilleur résultat possible. Je peux dire que j’ai beaucoup apprécié travailler avec lui et nous avons pris un réel plaisir à tourner ensemble sur le plateau en Virginie.

The Good Lord Bird arrive à un moment très critique dans la société américaine. Êtes-vous surpris du timing de la sortie de cette série par rapport à tout ce qui se passe actuellement aux Etats-Unis vis-à-vis de la communauté noire ?

Je pense que cette série sort au moment propice à cause des nombreuses manifestations et de plusieurs soulèvements contre l’injustice et le racisme à l’égard de la communauté noire. Tout être humain mérite d’être traité équitablement. Il est indispensable dans ce monde d’assurer une sorte d’égalité entre tous les hommes. Si je me coupe le bras comme Ethan, il coule le même sang que lui entre mes veines. Il ne faut pas oublier que nous devons tous être égaux.

A scene from "THe Good Lord Bird" miniseries, 2020

Avec Ethan Hawke dans une scène de The Good Lord Bird.

showtime

 

Avez-vous l’impression que The Good Lord est une série qui réussit justement à faire passer ce message de lutte contre le racisme ?

Oui, absolument. J’ai surtout l’impression que ce show a réussi à faire passer des messages extrêmement importants en utilisant même une certaine pointe d’humour. Je pense que c’est d’ailleurs de cette manière-là que nous parvenons à toucher les gens en montrant la gravité de la situation sans se prendre trop au sérieux. Je recommande vraiment aux jeunes de mon âge de voir cette série et même de le montrer dans les écoles car ce show relate des moments importants de l’Histoire de notre pays.

Avez-vous l’impression d’avoir galéré durant votre jeune carrière avant de réussir à décrocher un tel projet ?

J’ai appris qu’il y avait toujours une raison pour quelque chose. Il y a environ deux ans, j’ai cru que j’allais décrocher un rôle important dans une série et j’avais réussi à être présenté aux dirigeants de la chaîne mais le projet n’a finalement pas abouti. J’étais extrêmement triste car j’avais l’impression d’avoir donné tellement d’effort et d’énergie mais, avec du recul, je me rends compte qu’il y avait peut-être une raison. Si j’avais été pris, je n’aurais certainement pas pu tourner dans The Good Lord Bird alors que ce show est sans aucun doute le plus grand projet que j’ai participé dans ma vie.