Michael Cimino: » 'Love, Victor' est un rêve devenu réalité »

by Hervé Tropéa June 29, 2020
Actor Michael Cimino

kevin winter/getty images

A l’affiche de la série Love, Victor, Michael Cimino se confie sur le défi à relever en jouant le rôle d’un jeune homme qui doit faire face à des problèmes à la maison, à s’adapter à une nouvelle ville et à gérer son orientation sexuelle. Rencontre.

Comment avez-vous décroché ce rôle ?

J’ai vraiment apprécié Love, Simon. Le scénario m’avait beaucoup touché et lorsque j’ai pris connaissance du projet de Love, Victor, j’ai immédiatement contacté mon agent pour l’informer de mon souhait de participer rapidement aux auditions. Ce fut une procédure extrêmement longue et difficile qui a duré plus de trois mois.

Avez-vous ressenti une sorte de responsabilité sur la jeune génération à l’idée d’incarner un tel personnage ?

L’une des raisons pour lesquelles je tenais absolument à décrocher ce rôle est justement parce que j’avais pris conscience de l’impact que ce personnage pouvait avoir sur les gens. J’ai tout de suite compris que « Victor » pouvait aider les gens qui ont des problèmes à affronter leur sexualité mais aussi qu’il pourrait pratiquement même sauver des vies. Love, Victor est pour moi un rêve devenu réalité.

Quel a été pour vous le plus grand défi à relever en jouant dans Love, Victor ?

Je crois que mon plus gros challenge a été de représenter fidèlement et correctement la communauté homosexuelle. Je ne voulais vraiment pas les décevoir et j’estimais ne pas avoir droit de jouer un tel rôle si je ne pouvais pas bien représenter cette communauté. J’ai vraiment adoré Love, Simon au point d’avoir vu ce film au moins une cinquantaine de fois. Je souhaitais donc être à la hauteur de ce projet.

Comment êtes-vous entré si bien dans la peau de ce rôle alors que vous ne partagez pas les mêmes orientations sexuelles de votre personnage ?

Tout d’abord, j’ai pu trouver mon inspiration chez mon cousin qui est homosexuel. Ensuite, j’ai fait de nombreuses recherches et j’ai beaucoup travaillé pour représenter du mieux possible la communauté LGBT. Il était très important à mes yeux de faire honneur aux homosexuels et qu’ils puissent se retrouver totalement dans mon interprétation. Je tenais également à bien représenter tous ces gamins qui sont issus d’une famille pauvre et qui doivent faire face à une certaine précarité financière car leurs parents n’ont pas d’argent.

Est-ce que vos parents sont dans le show-business ?

Absolument pas ! Ma mère travaille dans une agence immobilière et mon père est électricien. Je suis donc issue de parents qui sont très loin du monde du show-business. En plus, je n’ai pas grandi à Los Angeles mais à Las Vegas. Je n’avais donc aucune prédisposition pour faire carrière dans ce milieu mais je dois ma carrière à ma mère ! C’est elle qui a décidé de m’emmener prendre des cours de comédie car elle a vu que j’étais très intéressé par cet univers. C’est également elle qui prenait la voiture pour m’emmener régulièrement à Hollywood afin de passer des auditions. On partait le matin et conduisait cinq heures à l’aller et ensuite on rentrait le jour même et elle conduisait à nouveau cinq heures pour retourner à la maison. Je lui suis éternellement reconnaissant.

Votre série est déjà très populaire. Avez-vous peur de cette soudaine popularité ?

Non, j’essaie de ne pas y penser. J’ai toujours souhaité devenir acteur et je ne recherchais pas du tout la célébrité ou toute sorte de notoriété. Je voulais en revanche apporter quelque chose en faisant en sorte que mes œuvres et interprétations puissent changer la vie de certaines personnes pour le meilleur.