Paulina Gaitán: «Narcos m'a ouvert les portes du monde»

by Henry Arnaud June 9, 2020
Actress Paulina Gaitán

Adrián Monroy/Medios y Media/Getty Images

In Mexico, she has a long career with great movies like Sin Nombre and successful series such as Señorita Polvora. But it was with Narcos that Paula Gaitan started to receive offers from international productions such as El presidente, currently on Amazon Prime Video.

Au Mexique, elle a une longue carrière avec de grands films comme Sin Nombre et des séries à succès comme Senorita Polvora. Mais c'est avec Narcos sur Netflix qu'elle a connu une renommée mondiale qui lui a permis d’enchaîner plusieurs productions internationales tel que El presidente, actuellement sur Amazon Prime Video.

Paulina Gaitan incarne Néné, l'épouse de Sergio Jadue, le Président de la Fédération Chilienne de Football. Basée sur une histoire vraie, cette mini-série satirique retrace le scandale de la FIFA en 2015 entre manipulations financières et attribution de la coupe du Monde de football au Qatar.

Pour ceux qui vous découvrirez aujourd'hui, qui est Paulina Gaitan?

J'ai 28 ans et cela fait déjà 21 ans que je travaille dans le show-biz dans mon pays. J'ai participé à énormément de films mais aussi des télénovelas avant de tourner dans Narcos. Sur le plan perso, je ne suis pas mariée et je n'ai pas d'enfants. On verra cela plus tard (NDLR: Paulina fait un clin d’œil). Je vis à Mexico avec mon amoureux et c'est très bien comme ca.

En dehors des pays de langues espagnoles, le grand public vous a découvert dans la série Narcos. Quels en sont vos souvenirs?

D'excellents souvenirs car Tata, la jeune épouse du terrible Pablo Escobar est un personnage que les téléspectateurs ont adoré. Incarner la femme du plus célèbre trafiquant de drogue est définitivement le rôle qui m'a fait connaître. Narcos m'a ouvert les portes du monde. D'ailleurs il n'est pas rare aujourd'hui encore que des touristes étrangers en visite à Mexico m'arrêtent dans la rue parce qu'ils m'ont reconnu dans cette série. La force des nouveaux services comme Netflix et Amazon Prime est que des films et séries peuvent être découverts dans plus de 100 pays simultanément.

Votre série El presidente est t-elle une histoire vraie?

Disons qu'elle s'inspire de la réalité en prenant quelques libertés pour donner un aspect comique à cette satire. Le scandale financier de la FIFA en 2015 a eu des répercussions dans le monde du foot partout. Mais peu de gens connaissent l'histoire vraie de Sergio Jadue, venu d'un petit club de foot chilien et qui a fait tremblé tout ce puissant système. J'incarne Néné, une femme qui aime le pouvoir et qui est prête à tout pour voir son homme réussir. Elle est dévouée à son époux mais c'est souvent elle qui influence Sergio dans ses choix.

Est-ce que vous lui ressemblez?

La réponse est oui. Je ne laisse à personne décider à ma place et je trouve important d'être une femme indépendante et forte même si cela n'empêche pas de s'occuper de son homme et de sa famille.

Quel est le genre de script qui vous attire?

J'ai commencé ma carrière à 7 ans et, en prenant de l'âge, j'ai toujours été attirée vers les rôles complexes mais surtout puissants. Depuis toujours, les hommes ont tenu les beaux rôles au cinéma. Les femmes étaient souvent reléguaient aux personnages faibles. Je déteste ca ! Je pense que les spectateurs des deux sexes apprécient de voir des femmes en charge à l'écran.

En tant qu'actrice mexicaine, est-ce que l'arrivée de services comme Netflix et Prime Video a changé votre vie?

Ce qu'il y a de formidable, c'est d'avoir sa série qui est disponible simultanément dans une centaine de pays. Mais pour être honnête, j'aime aussi tourner dans des films d'auteurs mexicains qui font ensuite le tour des festivals à travers le monde. Il y a quelque chose de beau à se retrouver entre cinéphiles dans un même lieu pour découvrir le septième art de différents horizons.

Êtes-vous aussi tentée par une carrière américaine en vous installant à Los Angeles?

Non, j'ai tourné dans quelques productions hollywoodiennes mais je refuse de déménager à Los Angeles. J'ai ma carrière et ma vie au Mexique où l'on me fait souvent de belles propositions de travail. A L.A, j'ai le sentiment que tout ne tourne qu'autour du business et qu'il faut en permanence se battre pour décrocher une audition. Je n'aurais aucun souci à venir tourner aux USA mais Mexico est mon chez moi... Et puis il n'y a pas meilleure nourriture que celle que je trouve dans ma ville (rires).