Yvonne Strahovski, de “La Servante écarlate”a “Stateless”

by Henry Arnaud July 14, 2020
Actress Yvonne Strahovski

hfpa

Nominated for a Golden Globe in 2019, the Australian actress was discovered in Dexter. While on season 3 of The Handmaid’s Tale - available on Hulu or Amazon Prime, depending on the country,- Yvonne Strahovski is also on Netflix’s  Stateless. This mini-series, produced by Cate Blanchett, is based on the true story of illegal migrants locked up in detention camps in Australia.

Nominée en 2019 pour un Golden Globe, l'australienne a été découverte grâce à la série Dexter. Alors que la saison 3 de La Servante écarlate est disponible sur Hulu ou Amazon Prime selon les pays, Yvonne Strahovski est aussi sur Netflix dans Stateless. Cette mini-série, produite par Cate Blanchett, est basée sur l'histoire vraie de migrants illégaux enfermés dans des camps en Australie.

Vous incarnez une australienne d'origine allemande qui est rejetée par sa famille ainsi que par la secte dont elle faisait partie pour se retrouver enfermée dans ce camp au lieu d'un hôpital. Comment vous êtes-vous identifiée à ce rôle?

Mon apparence physique blonde fait de moi la femme typique australienne mais je suis de parents polonais qui ont immigrés avant ma naissance. J'ai appris le polonais à la maison avant de parler anglais. Je comprends donc cette idée de se sentir déraciné même dans son pays de naissance. Je suis fille unique et je n'ai rencontré le reste de ma famille en Pologne qu'à l'âge de 8 ans.

Vous avez accouché de votre premier enfant, William, juste avant de démarrer le tournage de Stateless. Est-ce que cela n'a pas été trop difficile?

C'était dingue d'autant que je voulais absolument allaiter mon fils donc je devais lui donner le sein toutes les 3 heures dès que j'avais une petite pause entre deux scènes. Je ne vais pas vous mentir, j'étais physiquement épuisée car je me réveillais aussi plusieurs fois toutes les nuits pour m'occuper de mon bébé. Mais je crois que cela m'a aussi aidé dans ma performance d'actrice. Quand vous ne voyez incarner cette fille perdue, désorientée et mentalement instable qui est enfermée dans un camp d'illégaux, dites-vous que j'avais eu 3 heures de sommeil la veille. Je n'avais pas besoin de me concentrer longtemps pour entrer dans la peau du personnage (rires).

Vous avez été nominée pour un Golden Globe avec votre performance dans La Servante écarlate. Aimez-vous incarner Serena, l'épouse du commander Waterford, joué par Joseph Fiennes?

J'aime le challenge que représente ce personnage car elle est manipulatrice et détestable. Je suis obligée de comprendre sa mentalité si je veux lui rendre justice dans l'intrigue de la série. Mais je ne peux pas dire que je l'admire ou que je la défendrais dans la vraie vie.

La troisième saison de La Servante écarlate est pleine de rebondissements pour votre personnage. Que peut-on attendre la saison 4?

C'est vrai que l'ultime épisode laisse entrevoir pas mal de chamboulements pour la suite. Je trouve passionnant de suivre l'évolution de la relation entre June (Elisabeth Moss) et Serena. Ces deux là sont en apparence si différentes alors qu'elles ont tant en commun. La quarantaine nous a obligé à modifier les plans de la production et je n'ai pas la moindre idée de ce qui nous attend car la reprise du tournage n'est pas prévue pour le moment. Et, même si je le savais, vous pensez bien que je n'en dirais rien de l'intrigue (NDLR : Yvonne fait un clin d’œil).